saut en parachute 300x233 - Dépasser nos peursNos peurs s’opposent à l’amour

Nous savons à peu près tous que la peur s’oppose à l’amour. Et que si l’on choisit l’amour, Si l’on choisit d’éveiller le centre du cœur, il nous faudra forcément regarder de près cet empêchement majeur qui se dissimule avec nos peurs. Alors, comment dépasser nos peurs ?

La peur est une des quatre grandes émotions archaïques de base dont dispose l’être humain. Les trois autres émotions sont la joie, la tristesse et la colère. Chacune d’elles est utile et a une raison d’être…

il y a  les peurs pathologiques, qui se traitent très bien et assez rapidement avec l’hypnose, et il y a les peurs ordinaires avec lesquelles on vit au quotidien et qui conditionnent toute votre vie…

Nos peurs nous limitent et nous empêchent d’atteindre nos rêves. Parce qu’on leur a donné de la force en les validant une première fois.

on peut diviser Notre représentation du monde en trois parties : la zone de confort, La zone d’inconfort et La zone de peur.

Il y a des peurs qui correspondent à des dangers réels et d’autres correspondent à des peurs symboliques comme la peur des souris ou des araignées. Il y a aussi des peurs imaginaires…

En réalité, nous sommes très productif dans notre capacité à inventer des peurs…

 

Notre cerveau et nos peurscerveau et nos peurs 300x240 - Dépasser nos peurs

Nous savons que notre mental est composé de deux parties une partie consciente et l’autre partie concerne ce qu’on appelle l’inconscient. La fonction primordiale du cerveau est d’assurer notre survie…

La peur est un signal de danger qui produit des réponses permettant d’augmenter notre capacité de survivre. La Grande question de base que l’inconscient  se pose est donc : suis-je en danger ou pas ?

En cas de danger, nous connaissons 2 actions possibles : attaquer ou fuir

La peur déclenche une suite de comportements défensifs. Et c’est l’amygdale, glande située dans le cerveau, qui est le « centre de contrôle de la peur ». Si le danger est confirmé une réponse primitive se met en route à travers le corps. Dans ce cas ; pas le temps de réfléchir, le mental n’est donc pas sollicité. Les substances chimiques se libèrent dans le corps pour démultiplier les performances physiques. Le corps se met alors en mode attaque ou fuite, il y a aussi un troisième choix qui découle de la panique : la sidération.

La sidération est engendrée par un traumatisme psychique (choc émotionnel violent) qui met en échec les mécanismes de défense.

La peur et la pleine conscience

Reconnaître la peur qui est en nous afin de pouvoir la transformer. Nos peurs recouvrent quasiment tous les sujets qui nous tiennent à coeur et nous gâchent la vie la plupart du temps. On a peur de perdre un jour son travail ; on a peur que la personne qui nous aime aujourd’hui nous abandonne demain ; on a peur des accidents ; on a peur des terroristes, on a peur de souffrir et surtout on a peur de mourir !

Le courage, c’est d’avancer avec nos peurs

Il ne s’agit donc pas d’ignorer nos peurs, mais d’avancer avec elles et d’aller de l’avant sans se laisser paralyser.

dépasser nos peurs 300x199 - Dépasser nos peursL’atelier “Dépasser nos peurs”

Au cours de l’atelier « Dépasser nos peurs », nous allons avoir un éclairage et proposer des solutions au problème des peurs.

Lien de la présentation de l’atelier : http://bien-etre-en-sante.com/event/atelier-depasser-peurs/?instance_id=73

Dans cet atelier de 2h, je propose un travail à partir des principaux 3 centres cerveaux de notre corps :

  • Le ventre ; pour les émotions fortes, souvent liées à la survie.
  • Le coeur ; pour les émotions en lien avec la peur de ne pas être aimé, la peur de déplaire,…
  • Le cerveau de la tête avec les peurs imaginaires, conscientes ou inconscientes.

Le travail en hypnose et en PNL consiste à créer un état de dissociation qui va nous permettre de mettre chaque peur à distance et d’installer des ressources pour se sentir en sécurité et en confiance. La répétition du schéma va installer définitivement ce nouveau ressenti qui va remplacer la sensation de peur.

« Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas. 

C’est parce que nous n’osons pas que c’est difficile. »

Sénèque

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer